About Us

Publié : 28 août 2013, 10:01 CET

Auteur : Morten Vestberg

Contact : Morten Vestberg

Des produits sûrs

Depuis 2008, plus de 20 employés du groupe LEGO sont chargés de vérifier que les quelque 2 000 matières premières entrant dans la fabrication des produits LEGO obéissent à la nouvelle directive européenne relative à la sécurité des jouets, qui entrera en vigueur cet été.

Cette dernière impose des conditions strictes quant aux matériaux servant à fabriquer les jouets et à la documentation afférente. Les méthodes actuelles utilisées par le groupe LEGO pour évaluer la sécurité de ses produits sont en place depuis de nombreuses années. Les produits LEGO satisfont systématiquement aux normes les plus strictes à l'échelle mondiale. En réaction à la nouvelle directive européenne, le groupe a choisi d'étendre et d'affiner son approche. Depuis la fin 2008, il fait tout son possible pour que la totalité de ses produits soient en conformité avec la nouvelle législation. Le 20 juillet 2013, le dernier volet de la directive (relatif aux produits chimiques) entrera en vigueur.

Pour Jørgen Vig Knudstorp, CEO du groupe LEGO,

«la sécurité des produits est notre priorité absolue. Nous nous efforçons depuis toujours de proposer des produits qui satisfont aux normes les plus strictes à l'échelle mondiale, car il est essentiel que les enfants du monde entier puissent jouer en toute sécurité avec leurs LEGO. La nouvelle directive sur la sécurité des jouets exige des performances très élevées en matière de sécurité, ce avec quoi nous sommes totalement en accord.»

«Je suis fier de pouvoir dire qu'à travers notre contribution à cette nouvelle législation, nous participons activement à l'augmentation du niveau général de sécurité dans le secteur du jouet. J'ai donc le plaisir d'annoncer que nous avons l'intention de jouer le rôle de pionniers à cet égard et que nous satisfaisons à toutes les exigences de la directive», ajoute M. Knudstorp.

Plus de 2000 matières premières vérifiées

Le groupe LEGO a décidé d'interpréter la nouvelle directive dans son sens le plus strict. C'est pourquoi chaque substance, chaque matière première, chaque élément et chaque kit LEGO sont passés en revue pour vérifier leur conformité à la directive européenne sur la sécurité des jouets ainsi qu'à d'autres législations, par exemple celle des États-Unis, et aux exigences internes du groupe. Un tel niveau d'analyse va au-delà de la simple conformité légale et garantit la sécurité et la pureté absolues des matériaux entrant dans la fabrication des briques LEGO.

«Après nous être assurés que tous les produits LEGO et toutes les matières premières étaient conformes aux normes réglementaires les plus strictes, nous nous sommes trouvés face à un défi de taille : la création et l'application d'une méthode pour produire la documentation complète et détaillée exigée dans le cadre de la directive de l'Union européenne sur la sécurité des jouets. Cela représentait une tâche énorme pour notre équipe, dont les effectifs ont quadruplé depuis 2008. Nous avons également mobilisé d'importantes ressources à l'échelle mondiale pour pouvoir attester du fait que les quelque 2 000 matières premières que nous utilisons satisfont à ces exigences», déclare Cornelis Versluis, Vice President for Corporate Quality, responsable du processus de documentation.

10 tests différents pour chaque brique LEGO

L'expérience ludique procurée par LEGO est indissociable de la célèbre brique 2x4. Pour remplir les conditions imposées par la directive européenne, chacune de ces briques est soumise à des vérifications détaillées avec documentation à l'appui : évaluation du risque présenté par les éléments, rapport sur la sécurité et la qualité du jouet, attestation d'autorisation des éléments et croquis technique. Si l'on ajoute à cette liste la vérification des matières premières, on obtient un total de plus de 10 tests. Une fois imprimés, les rapports et documents à fournir pour une seule brique LEGO représentent 25 pages de texte.

L'expérience ludique procurée par LEGO est indissociable de la célèbre brique 2x4. Pour remplir les conditions imposées par la directive européenne, chacune de ces briques est soumise à des vérifications détaillées avec documentation à l'appui : évaluation du risque présenté par les éléments, rapport sur la sécurité et la qualité du jouet, attestation d'autorisation des éléments et croquis technique. Si l'on ajoute à cette liste la vérification des matières premières, on obtient un total de plus de 10 tests. Une fois imprimés, les rapports et documents à fournir pour une seule brique LEGO représentent 25 pages de texte.

Le camion de pompiers LEGO (référence 60002), composé de 206 éléments, est un exemple concret de l'exhaustivité de la documentation exigée avant la mise sur le marché de tout produit LEGO. Avant d'être approuvé, le camion a passé plus de 1 000 tests au sein du groupe LEGO.

C'est parce qu'il connaît parfaitement la composition de ses produits que le groupe LEGO est à même de réagir aux changements ou aux nouveautés dans la législation. Il peut également utiliser ces informations scientifiques pour innover ou effectuer des modifications de son propre chef, par exemple en remplaçant un matériau existant par une option plus sûre et plus respectueuse de l'environnement.